Charte écologique

 
Le logo « entreprise écologiquement engagée » que nous soutenons.

Le DVH veut prouver par son expérience qu’une attitude écologiquement responsable est compatible avec la croissance saine d’une entreprise et l’élaboration d’excellents vins. Pour cette raison, nous avons créé une charte écologique que nous nous engageons à respecter au quotidien. En voici les points principaux:

A) Réduction des intrants

De 2010 à 2015, le DVH est champion de la région Rhône-Alpes dans la diminution des intrants dans son vignoble.

Ainsi l’IFT (indicateur de fréquence des traitements phytosanitaires qui permet de suivre l’évolution de la consommation de pesticides) moyen de la région Rhône-Alpes était de 17.8 en 2010.  L’IFT moyen du DVH de 2010 à 2014 était de 3.2. soit 82 % de moins  que la moyenne Rhône-Alpes. Pour voir le graphique (cliquez ici). (source : Chambre d’agriculture de Savoie Mont Blanc, M. Sébastien Cortel, conseiller en viticulture, 73190 St Baldoph). L’IFT comptabilise le nombre de doses homologuées utilisées sur un hectare au cours d’une campagne (tous pesticides confondus, bio et de synthèse). Il se calcule de la manière suivante, voir le lien.

Le DVH a été retenu comme ferme de référence dans le cadre du plan gouvernemental ECOPHYTO 2018 qui a pour but de réduire de 50% d’ici 10 ans l’utilisation des pesticides (biologiques et de synthèse). Ainsi, nous faisons partie d’un réseau d’acquisition de références: Réseau de Démonstration, Expérimentation et Production de références sur les systèmes économes en PHYTosanitaires: DEPHYécophyto. Le pilotage de ce réseau est assuré par le Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire.

B) Réduction drastique du cuivre dans les traitementsMoindre mal pesticide ou cuivre

Sur 5 ans nous avons utilisé en moyenne 2.34 kg/ha/an de cuivre métallique alors que la dose maximale est de 4 kg/an/ha pour l’agriculture biologique, voir le détail en cliquant ici.

C) Etude expérimentale à grande échelle sur l’utilisation d’argile, le talc, dans les traitements phytosanitaires, cliquez sur le texte.

D) Broyage des sarments à la place de leur brûlage

E) Réduction du travail du sol

Le travail du sol au DVH se résume essentiellement au fauchage de l’herbe. Nous ne pratiquons pas de labours. Voir diapos de conférence 2015: Terre, terroir et Arômes, en cliquant ici.

Consommer le capital carbone du sol et brasser la terre inutilement, comme on le fait depuis trop longtemps, ne sert à rien. De plus, ce travail est néfaste pour la biodiversité et et très consommateur de fioul pour les tracteurs.

F) Compostage du marc de raisin

Le marc de raisin est composté sur place ou donné à distiller pour revalorisation en alcool industriel.

G) Nettoyage du matériel de vinification

Nous nettoyons tout le matériel vinicole à l’eau et à l’eau additionnée d’eau oxygénée.

 

Auteur: GS